VIOLENCE CONJUGALE A L’HEURE DE COVID – 19 : Etude comparative des formes, des causes et de la détresse dans les communes Kisangani et Mangobo à Kisangani, en République Démocratique du Congo

IJRDO - Journal of Social Science and Humanities Research

View Publication Info
 
 
Field Value
 
Title VIOLENCE CONJUGALE A L’HEURE DE COVID – 19 : Etude comparative des formes, des causes et de la détresse dans les communes Kisangani et Mangobo à Kisangani, en République Démocratique du Congo
 
Creator Otita Likongo, Marcel
Waciba, William Wilondja
 
Subject Violences conjugales ; COVID - 19 ; causes ; détresse conjugale
 
Description L’état de lieu de violences conjugales à l’heure de covid - 19 à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo attestent que les formes physiques, psychologiques, socioéconomiques et sexuelles y sévissent bel et bien. La comparaison entre communes indique des moyennes élevées des formes de violences psychologiques et socioéconomiques dans la commune Kisangani alors qu’à la commune Mangobo, la forme de violence physique est fréquente. Des indicateurs comme l’intervention d’une tierce personne (psychologue, pasteur, leader communautaire…), la faible prévalence du nombre de conjoints qui se déclarent très heureux de leurs unions, le taux d’insatisfaction sexuelle, les estimations à la violence physique, etc. montrent l’existence de la détresse conjugale. Cette détresse est plus élevée dans la commune Mangobo qu’à la commune Kisangani. Les causes à la base de ces violences conjugales sont multiples. Nous avons entre autres l’infidélité, la prise d’alcool et des drogues (bien que ces substances psychoactives soient considérées comme causes de violences conjugales par les sujets, disons qu’elles favorisent plutôt en grande partie l’expression de la violence conjugale par la diminution de la censure chez les personnes concernées), l’impulsivité de partenaire qui le pousse à répliquer (en parole, gestes…) à l’action de l’autre, l’incompréhension, la pauvreté et la dépendance, le manque de confiance et le mépris, les pratiques magico-religieuses, la polygamie et le manque de transparence sur le plan des finances et de biens matériels. Ces causes requièrent des pourcentages élevés dans la commune Kisangani qu’à Mangobo.
L’état de lieu de violences conjugales à l’heure de covid - 19 à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo attestent que les formes physiques, psychologiques, socioéconomiques et sexuelles y sévissent bel et bien. La comparaison entre communes indique des moyennes élevées des formes de violences psychologiques et socioéconomiques dans la commune Kisangani alors qu’à la commune Mangobo, la forme de violence physique est fréquente. Des indicateurs comme l’intervention d’une tierce personne (psychologue, pasteur, leader communautaire…), la faible prévalence du nombre de conjoints qui se déclarent très heureux de leurs unions, le taux d’insatisfaction sexuelle, les estimations à la violence physique, etc. montrent l’existence de la détresse conjugale. Cette détresse est plus élevée dans la commune Mangobo qu’à la commune Kisangani. Les causes à la base de ces violences conjugales sont multiples. Nous avons entre autres l’infidélité, la prise d’alcool et des drogues (bien que ces substances psychoactives soient considérées comme causes de violences conjugales par les sujets, disons qu’elles favorisent plutôt en grande partie l’expression de la violence conjugale par la diminution de la censure chez les personnes concernées), l’impulsivité de partenaire qui le pousse à répliquer (en parole, gestes…) à l’action de l’autre, l’incompréhension, la pauvreté et la dépendance, le manque de confiance et le mépris, les pratiques magico-religieuses, la polygamie et le manque de transparence sur le plan des finances et de biens matériels. Ces causes requièrent des pourcentages élevés dans la commune Kisangani qu’à Mangobo.
 
Publisher IJRDO Journal
 
Date 2020-11-01
 
Type info:eu-repo/semantics/article
info:eu-repo/semantics/publishedVersion
Peer-reviewed Article
 
Format application/pdf
 
Identifier https://ijrdo.org/index.php/sshr/article/view/3940
 
Source IJRDO - Journal of Social Science and Humanities Research (ISSN: 2456-2971); Vol. 5 No. 10 (2020): IJRDO - Journal of Social Science and Humanities Research (ISSN: 2456-2971) ; 12-27
2456-2971
 
Language eng
 
Relation https://ijrdo.org/index.php/sshr/article/view/3940/2893
 
Rights Copyright (c) 2020 IJRDO - Journal of Social Science and Humanities Research (ISSN: 2456-2971)
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0
 

Contact Us

The PKP Index is an initiative of the Public Knowledge Project.

For PKP Publishing Services please use the PKP|PS contact form.

For support with PKP software we encourage users to consult our wiki for documentation and search our support forums.

For any other correspondence feel free to contact us using the PKP contact form.

Find Us

Twitter

Copyright © 2015-2018 Simon Fraser University Library